Insomnie (Hammerschlag, 2017)

femme endormie

TITRE DE L’ÉTUDE: L’analyse des associations à l’échelle du génome des plaintes d’insomnie identifie les gènes à risque et le chevauchement génétique avec les traits psychiatriques et métaboliques

SOMMAIRE: Identification de multiples nouvelles variantes génétiques associées à un risque accru d’insomnie.

LA DESCRIPTION: Le sommeil joue un rôle essentiel dans le maintien de la santé physique et mentale. L’insomnie, caractérisée par des difficultés à s’endormir ou à rester endormi, est l’un des troubles du sommeil les plus courants. C’est également l’un des troubles mentaux les plus courants et un facteur de risque majeur de dépression. Cette étude a rassemblé des données génétiques de 113 006 individus d’ascendance européenne et identifié de nouvelles variantes génétiques. En particulier, les variants de deux gènes étaient significativement associés à la maladie: MEIS1 et SCFD2. Le gène MEIS1 a été lié par d’autres études à des troubles du sommeil. L’étude a également analysé chaque sexe individuellement et découvert plusieurs variantes du gène WDR27 associées à la maladie chez les hommes. Enfin, de fortes corrélations génétiques positives ont été identifiées entre l’insomnie et de multiples troubles psychiatriques, notamment l’anxiété, la dépression et le névrosisme.

LE SAVIEZ-VOUS? S’abstenir d’utiliser des appareils électroniques tels que des téléphones et des ordinateurs une heure avant le coucher peut faciliter l’endormissement. La lecture et la méditation sont d’excellents substituts! [ LA SOURCE ]

EXEMPLE DE RÉSULTATS: En savoir plus sur Bibliothèque de recherche sur la nébuleuse .

Résultats des échantillons d'insomnie.

VARIANTES ASSOCIÉES À L’INSOMNIE: rs113851554, rs574753165

RESSOURCES ADDITIONNELLES:
Insomnie
Qu’est-ce qui cause l’insomnie? (Vidéo)

MISE À JOUR HEBDOMADAIRE: 23 juillet 2019